Ozone

Bonjour Mike, je reçois régulièrement vos e-mails depuis quelques années maintenant et je les apprécie beaucoup.

J'ai une question à laquelle vous pourriez répondre concernant l'ozone troposphérique.
Je ne sais pas où je l'ai entendu, mais il y a plusieurs années, j'ai entendu un médecin parler du fait que l'ozone est en réalité un oxydant. C’est-à-dire qu’il blanchit (dans un sens) de la même manière que le peroxyde ou le chlore (chimiquement, plus proche du peroxyde, bien sûr). Probablement. Sous certaines conditions.

Concrètement, ce qu’il oxyde, ce sont les zones sensibles de nos poumons (le nom ?). Je suis conscient que l'ozone troposphérique est officiellement classé comme « irritant » (j'ai rencontré des gens qui sont « également irritants mais à bien des égards, ce sont des êtres humains merveilleux) :-) « ce qui, j'en suis sûr, est le cas . Des quantités suffisantes par rapport à l'air frais disponible, oui. Mais il peut aussi être utilisé comme désinfectant. mais la grande nouvelle, et peu médiatisée, est que l'ozone peut causer des dommages importants à nos poumons si l'on y est exposé à des quantités importantes par l'exposition à un air contenant de fortes concentrations d'ozone troposphérique et/ou par l'inhalation de grandes quantités d'air contenant des quantités d'air plus modérées à la suite d'une activité physique intense. Tout excès est négatif. L'ozone est facilement atteint en excès, mais pas toujours. Cela dépend de quoi il s'agit. L'ozone est considéré comme entièrement négatif en raison de sa capacité à s'accrocher et à se combiner avec une molécule supplémentaire telle que les particules contenues dans les émissions d'échappement. Mais il est également utilisé dans les filtres de piscine à la place du chlore et pour tuer les moisissures et les germes en suspension dans l'air dans une atmosphère respirable. Mais je ne voudrais pas le respirer sans un échange constant d’air frais, car l’ozone peut devenir toxique assez rapidement. L’ application de l’ozone est la partie critique, non pas que ce soit mauvais pour nous TOUT le temps, car ce n’est pas le cas. Sortez après un fort orage électrique et sentez l’air frais de l’ozone. J'aurais aimé que ce soit comme ça TOUT le temps. Asseyez-vous dans la piscine chaude des sources chaudes de Harbin en Californie (ils ozonisent l'eau pour la nettoyer) et regardez les bulles d'oxygène s'accrocher à votre peau et sentez votre énergie augmenter à mesure que l'oxygène (O2) est absorbé dans votre corps à travers votre peau. Je crois que les bulles d'oxygène proviennent de l'O3 qui a perdu une seule molécule pour libérer l'O2 supplémentaire dans l'eau.

Pourriez-vous commenter, confirmer, faire connaître ce sujet ? Merci! Par ailleurs, les informations télévisées ont rapporté que la station de surveillance du parc national Acadia, ici sur la côte du Maine (une région traditionnellement problématique en matière d'ozone en raison de sa situation géographique sous le vent, « à l'est »), a enregistré hier ses niveaux d'ozone les plus élevés jamais enregistrés. 2. Merci de m'avoir aidé à en savoir plus. Encore une fois, l'ozone est attiré par les particules et se présente donc comme une puissante souris pour « sauver la situation ». Mais il apporte avec lui sa propre attirance « magnétique » naturelle pour les débris et est donc culpabilisé par association. Voir http://www.breathing.com/articles/ozone-therapy.htm